Electre

carte Electre

 

electreElectre

Héroïne de la mythologie grecque, elle fait partie de la famille des Atrides.

Fille d’Agamennon ( Roi de Mycénes) et de Clytemnestre. Elle est la soeur d’Oreste, d’Iphigénie et de Chrysothémis. Elle incita son frêre, oreste à venger le meutre de son père en assassinant Clytemnestre et son amant Egiste .

Histoire du Personnage

Electre est la fille d’Agamemnon, roi de Mycènes, et de la reine Clytemnestre. Après le meurtre d’Agamemnon par Clytemnestre et son amant Egisthe, Electre put se sauver, et réussit à amener son frère Oreste, en le cachant sous robe, à la cour du roi Strophios, en Phocide.
Là il fut élevé en même temps que le fils du roi, Pylade, qui deviendra son ami inséparable et le futur mari de sa soeur.
Elle resta à Mycènes, vivant pauvrement et sous surveillance constante de Clytemnestre et d’Egisthe qui régnaient sur le royaume de Mycènes.
Selon un des auteurs, Electre avait été fiancée peu avant le meurtre avec Castor. Mais Egisthe, craignant qu’elle donnât naissance à un fils qui vengerait un jour son grand-père, préféra la confier à un paysan mycénien, qui ne consomma pas le mariage.

Electre envoyait des appels fréquents à Oreste pour qu’il revienne venger la mort de son père. Au bout de sept ans, Oreste et son ami Pylade se rendirent secrètement sur la tombe d’Agamemnon. Là ils rencontrèrent Electre, venue y faire des libations et des prières. Oreste se fit reconnaître de sa sœur, puis se rendit à Mycènes où ils annoncèrent la fausse mort d’Oreste. A la faveur de l’agitation qu’avait causé cette nouvelle ils pénétrèrent dans le palais et Oreste tua Egisthe et Clytemnestre, sa mère.

Condamnée à mort par le tribunal de l’Aréopage réuni par Athéna, Electre fut sauvée par Apollon. Mais Electre n’abandonna pas son frère sans cesse tourmenté par les Erinyes et le protégea de la colère de son peuple, qui lui reprochait son matricide.

Un jour parvint à Mycènes la nouvelle qu’Oreste et Pylade avaient été sacrifiés sur l’autel d’ Artémis en Tauride. Aussitôt, Alétès, le fils d’Egisthe, en profita pour monter sur le trône.
Electre alla consulter l’oracle pour essayer d’en apprendre davantage. A Delphes, elle rencontraIphigénie, sa soeur jusque là inconnue, qui affirma qu’elle était la prêtresse qui avait immolé les deux hommes.
En fureur, Electre saisit un brandon et tenta de brûler les yeux de sa soeur quand Oreste apparut, et tous les trois retournèrent en joie à Mycènes.
Oreste tua Alétès et épousa Hermione qu’il était venu tuer.
Electre épousa Pylade et donna le jour à deux fils, Médon et Strophios.

Mythe

Selon la légende, Électre est absente de Mycènes quand son père revient de la guerre de Troie et est assassiné par Égisthe, l’amant de Clytemnestre, ou par Clytemnestre elle-même.

Huit ans plus tard, Électre revient d’Athènes avec son frère Oreste (Odyssée, III, 306). D’après Pindare (Odes Pythiques, XI, 25), Oreste a été sauvé par sa vieille nourrice, et amené à Phanote sur le mont Parnasse, où le roi Strophios l’a pris en charge.

À sa vingtième année, Oreste reçoit l’ordre de l’oracle de Delphes de retourner chez lui et de venger la mort de son père. D’après Eschyle, il rencontre Électre devant le tombeau d’Agamemnon ; ils se reconnaissent et décident ensemble de la manière dont Oreste va accomplir sa vengeance.

Une autre théorie présente Électre comme la sauveuse de son frère Oreste, l’ayant caché à la vue des assassins de son père afin de lui épargner le même destin. Réduite en captivité par Égisthe, qui veut lui faire avouer la cachette de son frère, elle parviendra à s’enfuir et à rejoindre Oreste, pour l’aider dans sa vengeance.

Après le passage à l’acte, Oreste (parfois aidé par Électre), devient fou et est poursuivi par les Érinyes, qui ont pour devoir de punir tout manquement relatif à la piété familiale (car il a tué sa mère). Électre, elle, n’est pas inquiétée par les déesses.

Plus tard, Électre épouse son cousin Pylade, un proche ami d’Oreste et fils du roi Strophios. Elle en a deux fils : Strophios et Médon.
Adaptations

Théâtre: (Tragédies)

  • Les choéphores – Eschyles
  • Electre – Sophocle
  • Electre- Euripide
  • Electre – Jeau Giraudoux
  • Les Mouches – Sartre

Opéra :

  • Electra- Richard Strauss

Films :

  • Electre film grec de Michael Cacoyanis (1962)
  • Electra de Julian Grant (1996)

Comics :

  • Elektra Natchios- Héroïne de Marvel comics, Ninja d’origine Grecque.
  • Electra Livewire est une super vilaine de comics, ennemie de Superman.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s